Suite

Qu'est-ce que la géométrie non topologique ?

Qu'est-ce que la géométrie non topologique ?


J'ai besoin d'une compréhension simple de la géométrie non topologique.

Je suis complètement nouveau dans ce domaine, veuillez donc me corriger si je me trompe.

Autant que je sache, en géométrie topologique, l'objet (disons une ligne) peut être plié, mais en géométrie non topologique, l'objet ne peut être que déplacé mais ne peut pas être modifié dans une nouvelle forme.

J'ai découvert la géométrie non topologique en lisant une documentation sur afrigis mapserver. Voici un extrait de la documentation où j'ai trouvé le terme non topologique qui peut avoir sa source dans la description technique ESRI Shapefile (page 1).

Un fichier de formes stocke une géométrie non topologique et des informations attributaires pour les entités spatiales dans un ensemble de données. La géométrie d'une entité est stockée sous la forme d'une forme comprenant un ensemble de coordonnées vectorielles. Étant donné que les fichiers de formes n'ont pas la charge de traitement d'une structure de données topologiques, ils présentent des avantages par rapport aux autres sources de données, tels qu'une vitesse de dessin plus rapide et une capacité de modification.


Je n'appliquerais pas le terme "non topologique" à une géométrie. Fondamentalement, la forme d'une géométrie peut être modifiée sans affecter sa topologie, mais cela n'implique pas que vous ne modifiez pas la forme d'une géométrie lorsque vous modifiez sa topologie.

Je l'utiliserais pour la structure de données non topologique ou le géotraitement non topologique. Vous devez vérifier si l'outil/les données gèrent explicitement la topologie en interne. Par exemple, le déplacement du point à l'intersection des lignes vers déplace-t-il également les deux lignes ? Le déplacement de la limite entre deux polygones affecte-t-il les deux polygones.

Par exemple, un shapefile est une structure de données non topologique. Chaque géométrie ignore ses voisines. Il peut être modifié de n'importe quelle manière (déplacement ou remodelage) et cela n'affectera pas les autres géométries. Alors que dans une classe d'entités GRASS (par exemple), si vous ne pouvez pas modifier la limite partagée de deux polygones sans affecter les deux.

Dans une structure de données non topologique, une limite partagée est stockée une fois pour chaque polygone

Dans une structure de données topologiques, une limite partagée est stockée une fois, avec des attributs sur ses objets droit et gauche.


À l'époque où les fichiers de formes ont été créés, le format de données prédominant pour le logiciel Esri était la couverture Arc/Info. Les couvertures utilisaient des relations topologiques de lignes pour définir des polygones (par exemple, arc 2 vers l'avant, arc 7 vers l'arrière, arc 5 vers l'avant,… ).

Cette structure était très efficace du point de vue du stockage des données, mais très inefficace pour le rendu des polygones, car elle nécessitait de lire le fichier de liste d'arcs de polygones (PAL), puis de scanner le fichier ARC deux fois, une fois pour déterminer le nombre de sommets dans chaque segment, et une deuxième passe pour ajouter réellement les sommets à un tableau alloué à transmettre au moteur de rendu.

Les fichiers de formes ont été conçus pour être aussi efficaces que possible pour le rendu, c'est pourquoi une technique de stockage non topologique « de l'ensemble des caractéristiques » a été utilisée. Cela ne signifie pas que les polygones dans les fichiers de formes n'ont pas de topologie (ils en ont !), juste que la topologie est intrinsèque à chaque forme, et non dérivée des arêtes.

L'inconvénient du mécanisme de stockage de "forme entière" (qui est partagé avec la géodatabase d'entreprise, la géodatabase fichier et les fichiers SDC), est que la modification des limites partagées en commun est beaucoup plus de travail (puisque les sommets sont stockés deux fois, alias "double- numérisé"). Cet article ArcUser contient plus de détails.


Voir la vidéo: Quest-ce que la Géométrie Sacrée? Cours dintroduction